Les meilleurs sacs de survie complet en 2022

sac d'évacuation complet 72 heures

Qu’est-ce qu’un sac de survie ?

Appelé également sac d’évacuation, le sac de survie a pour but de vous sortir d’une situation complexe en pleine nature – une randonnée extrême ou un trek par exemple, lors d’une catastrophe naturelle, une guerre… Certains conseils ou idées pourront aussi servir pour un simple road trip afin d’être autonome et en sécurité. Il vous permettra donc, comme son nom l’indique, de survivre durant quelques jours (environ 72 heures) loin du confort de votre domicile.

Ce sac doit contenir les éléments essentiels à votre survie et sera complété et adapté en fonction de l’urgence, du lieu et des saisons. A savoir, une trousse de secours, un kit de survie, de quoi vous hydrater, un kit de nourriture, des vêtements, de quoi allumer un feu et vous éclairer, vous protéger des intempéries et quelques outils légers et pratiques, utiles en cas de besoin. Il est conseillé dans certaines situations de prévoir de prendre une copie de ses papiers administratifs (sur USB également).

Le sac de survie doit être résistant, léger, imperméable avec plusieurs poches ou pochettes afin de séparer les différents kits. Vous les retrouverez plus facilement une fois rangés dans votre sac. Il est important que le sac soit renforcé au niveau des sangles et du dos et qu’il possède une ceinture au niveau du ventre et de la poitrine afin d’apporter un équilibre dans le maintien. Il vous rendra libre de vos mouvements.

Il faut être également attentif au poids du sac vide pour le limiter et le remplir de façon optimale pour qu’il ne soit pas lourd. Pour votre confort, pensez utile et privilégier le strict minimum est vital. Votre sac doit devenir votre meilleur ami et non votre pire ennemi. Pensez à votre sécurité !

Ce sac est donc un indispensable pour la survie et les situations d’urgence !

Liste des meilleurs sacs de survie complets en 2022 :

Voici le Top 3 des sacs de survie contenant les premiers kits de secours vendus à moindre coût et prêts à l’utilisation. Si vous souhaitez acquérir votre sac de survie ou kit d’urgence de façon rapide et sans avoir à acheter chaque article de façon indépendante, ces sacs sont faits pour vous. Cette liste vous permettra de comparer les prix et de trouver celui qui vous convient le mieux.

De manière générale, ces sacs contiennent le nécessaire pour survivre durant 72 heures : kit de premiers secours, provisions sous forme de ration, réserve d’eau, éclairage, couverture, réchaud… Ils sont proposés pour 2 personnes mais également pour 1 personne.

1. Sac de survie 72 Heures – 2 personnesComfort 2

Description du produit :

Ce sac d’environ 6 kg contient une sélection d’accessoires de qualité supérieure pour survivre 72 heures et étudié pour 2 personnes. Il est composé principalement de 12 Rations, d’eau conditionnée dans des packs en carton, d’un réchaud portatif et d’ustensiles, d’un couteau Morakni ( avec sa lame en acier inoxydable, robuste, fabriqué en Suède et conseillé par les professionnels). 2 pailles de filtration d’eau, des bâtons lumineux et une lampe LED de type lanterne, le nécessaire pour allumer un feu, 2 couvertures de survie, une trousse de secours et des lingettes nettoyantes

Avis

Ce sac présente une très bonne base si vous souhaitez avoir à disposition un équipement clé en main en cas d’urgence, de catastrophes ou même pour une randonnée ou une expédition sur plusieurs jours. Piles non incluses.


2. Sac d’évacuation 72 Heures – 2 personnesEssential 2

Description du produit :

Ce modèle est un peu moins encombrant que le premier et pèse un peu plus de 4 kg. Il contient également 12 rations de nourriture ainsi qu’1L d’eau, une paille de filtration, une trousse de secours et un pack de 8 lingettes nettoyantes, 4 bâtons lumineux, une lampe LED de type lanterne, un couteau MoraKniv constitué de sa lame en acier inoxydable (marque reconnue par les professionnels), 2 sifflets et 2 couvertures de survie.

Avis

Ce sac présente comme le premier de notre sélection, une très bonne base mais plus réduite et moins encombrante, si vous souhaitez avoir à disposition un équipement clé en main en cas d’urgence, de catastrophes ou même pour une randonnée ou une expédition sur plusieurs jours. Piles non incluses.


3. Sac de survie – 1 personne ultra complet + Trousse de Secours – Birkosch

Description du produit :

Ce sac très compact contient un très grand nombre d’outils solides et très utiles pour la survie. Une pince multifonction composée de 15 outils en un, en acier inoxydable. Un couteau tactique pliable de 21 cm avec une lame de 8.5 cm. Un outil de survie, format carte de crédit regroupant 12 outils en un pour vissez, scier… Un Spark multifonction en acier noir léger faisant office de cuillère, fourchette, décapsuleur…

Un filtre à eau portable permettant la filtration de 1500 litres d’eau. Mais également, un bracelet de survie avec boussole, allume feu, paracorde et sifflet, un kit de pêche, une mini lampe de poche tactique LED, un kit allume-feu, un poncho, une couverture de survie et une trousse de secours composée de 70 pièces (Bandage, pansements, sparadrap, ciseaux…).

Avis

Ce sac ou pochette ultra compacte est une très bonne base à avoir en situation de survie mais peut vous servir également pour le camping, une partie de pêche ou de chasse ou une randonnée.


Comment créer son propre sac de survie :

1) Le sac de survie

Le premier critère, à ne pas négliger, pour le choix de votre sac, sera son confort. Il fera partie de vous, de votre corps durant quelques jours. Il vous suivra nuit et jour et ne devra pas être une charge mais un point fort. Il devra ne pas dépasser de votre dos et prendre appui sur vos hanches. Grâce aux sangles, il sera maintenu et bien calé à votre dos et votre taille. Choisissez le format de votre sac en fonction de votre gabarit. Ne le prenez pas trop grand.

Le second critère important : le choix de la taille de votre sac. Certains préfèreront un sac assez grand pour y ranger un maximum d’accessoires en cas de besoin mais attention à ne pas trop le charger. Un sac trop lourd sera intransportable. Il est conseillé de bien réfléchir au choix de son équipement afin de prendre uniquement l’essentiel à sa survie. L’idéal est de choisir un sac de 40 litres et au maximum 50 litres pour survivre 72 heures ou plus. Au niveau du poids, il ne doit pas excéder 10 kg pour une femme et 16 kg pour un homme. De manière général et dans l’idéal, le poids de votre sac de survie doit correspondre à 10 % de votre poids et 20 % au maximum. Nous verrons plus tard que vous pourrez minimiser le poids de votre sac si vous vous entrainez à des méthodes de survie.

Pour finir, vous trouverez le détail des éléments nécessaires à glisser dans votre sac de survie pour qu’il soit bien complet si vous souhaitez le préparer vous-même. Cette liste vous permettra d’évaluer l’importance de chaque objet en fonction de vos besoins et de vos compétences à la survie.

2) L’hydratation ou l’eau potable :

L’eau est vitale pour vivre. Elle représente 60 à 65 % du poids total de notre corps d’adulte. Nous éliminons environ un demi-litre d’eau par jour par la sueur et un litre d’urine. Les spécialistes conseillent d’ingérer environ 2 litres d’eau par jour dont 1 litre pourra être apporté par la consommation de fruits et de légumes. Si nous produisons beaucoup d’efforts, nos besoins en eau évoluent d’autant plus.

Il sera donc primordial, en situation de survie, de rechercher des points d’eau douce ou quelques moyens de récupérer de l’eau en permanence, voir même de savoir récolter et filtrer l’eau de pluie afin d’avoir toujours suffisamment d’eau avec vous. Ce que vous emporterez dans votre sac répondra à vos besoins pour un ou deux jours.

Il faudrait donc prévoir dans votre sac de survie 2 à 3 litres d’eau pour ne pas trop vous charger, dans 3 contenants différents et hermétiques. Cela permettra d’éviter la prolifération de bactéries. Les gourdes filtrantes ont toutes les caractéristiques pour répondre à vos besoins et sont très efficaces. Elles sont dotées d’un filtre qui permettra de rendre l’eau potable très rapidement. Elles vous permettront de consommer en toute sécurité les eaux des ruisseaux, rivières, lacs, mares, de pluie… Il en existe de nombreuses, des plus sophistiquées au plus légères, vous pouvez retrouver notre comparatif. Vous avez aussi la possibilité de prendre des gourdes molles dans lesquelles vous ajouterez un filtre. Celles-ci prennent peu de place et sont également très légères. L’idéal est de prévoir plusieurs filtres d’avance.

D’autres méthodes sont aussi envisageables et précieuses pour obtenir de l’eau potable : les pailles filtrantes, les traitements chimiques à base de chlore ou dérivés sous forme de comprimés, l’iode sous forme d’alcool iodé à 2% (prévoir de filtrer l’eau avant de la purifier avec cette méthode), le traitement par les UV, la filtration à travers un tissus ou une microfibre, la bouteille filtre qui peut être achetée ou fabriquée soi-même. Et le moyen le plus efficace est bien sur l’ébullition 10 à 15 minutes.

Rechercher de l’eau sera fondamental à votre survie. Voici quelques pistes pour vous guider. Commencez par la recherche des points d’eau naturels souvent proches des zones les plus végétalisées. Pour les plus expérimentés, les traces d’animaux peuvent aussi conduire à des sources. Disposez autant que possible des récupérateurs d’eaux de pluie et de rosée :  récipients, tasses, conserves, bâche… Pratiquez la technique de la condensation du sol et des plantes.

3) L’alimentation :

Un homme ouvre une boite de conserve près d'un feu

Après l’hydratation, parlons alimentation car il est indispensable d’apporter l’énergie nécessaire à votre corps pour affronter ce moment intense. En situation de survie, vous serez confronté à des conditions plus soutenues qu’habituellement. Il faudra donc privilégier d’emporter des aliments riches avec une conservation longue.

Vous trouverez des rations de survie prêtes à l’emploi. Ce sont souvent des barres sucrées ou barres énergétiques avec une haute teneur en nutriments à consommer sans préparation particulière ou sous forme de bouillie si vous ajoutez de l’eau chaude. Il existe aussi des kits de nourriture lyophilisée ou déshydratée. Toutes ces rations sont faciles à emporter, étanches avec une durée de conservation importante.

De vos placards, vous pourrez emporter quelques boites de conserves contenant viande, féculents, sardines, maquereaux… (Gardez bien les conserves vides, elles pourront vous servir de contenant). De la viande séchée qui se conservera assez longtemps. Des fruits secs : abricots, pruneaux, figues, dates… Ainsi que les fruits à coque, riches en nutriments et vitamines, comme les amandes, cajou, noisettes, noix… Vous pourrez les manger secs ou réhydratés en les faisant tremper quelques heures avant de les consommer. Les légumes secs vous réconforteront alors n’hésitez pas à en prévoir dans des sacs bien hermétiques : riz, lentilles, haricots secs…

Il ne faudra pas oublier de rationner votre nourriture pour tenir le plus longtemps possible. Et surtout ne pas attendre pour trouver de nouvelles sources d’alimentation.

La nature pourra également vous nourrir. Le plus facile sera de cueillir des fruits et récolter certaines plantes que vous connaissez surement (trèfles, orties…). Privilégiez les fruits en hauteur qui seront plus sains. Et enfin pour ceux qui ont quelques bases, il y a la chasse et la pêche – savoir allumer un feu sera précieux.

Les objets importants à prévoir en lien avec l’alimentation : une fourchette, un couteau de survie, un récipient, contenant ou casserole, un briquet UST (Ultimate Survival Technologies), des allumettes et un gobelet ou une tasse (vaisselle de base). Si vous en avez les moyens, prévoyez un réchaud de camping au cas où le feu est impossible à faire à cause de la pluie ou du vent et n’oubliez pas de prendre quelques cartouches de gaz supplémentaires.

4) Le feu :

Un homme fait du feu avec un allume-feu

Lorsque l’on parle de survie, on pense aussi très vite au feu ! Faire un feu très vite pour faire bouillir votre eau, vous alimenter mais aussi vous éclairer, vous réchauffer, faire sécher vos vêtements mais également vous protéger de la faune. Il faudra tout d’abord trouver le bon lieu, à l’abri du vent (mais suffisamment aéré) et pas trop proche de votre abri afin de protéger votre sac de survie.

Je vous conseille d’apprendre à faire un feu de camp, voici une vidéo qui pourra vous aider avec un récapitulatif simple en dessous. Pour faire du feu, vous devrez vous munir du matériel nécessaire, que vous aurez prévu en partie dans votre sac de survie. Vous trouverez le reste directement dans la nature.

Les objets importants à prévoir en lien avec le feu : un briquet ou un firesteel appelé également pierre à feu ou un couteau équipé d’un allume-feu, une machette et un couteau de survie. Prévoyez du coton et un tube de vaseline, vous pourrez fabriquer vous-même un combustible ressemblant à la fibre du champignon l’amadou (présent sur le tronc des arbres). Et si vous avez un peu de budget, pensez à la scie pliante ou à la scie à fil (moins couteuse).

Comment faire du feu en pleine nature et à même le sol ? 

Récapitulatif :

  • Munissez-vous d’un silex et d’une autre pierre, d’un firesteel, ou encore d’un couteau équipé d’un allume-feu
  • Tapez-les, l’une sur l’autre ou utilisez le firesteel (pierre à feu) ou briquet
  • Prenez des herbes très sèches et faites une sorte de petit nid avec, ou du bois gras (petite branche de pin) qui vous servira d’allume-feu que vous aurez préalablement découpé en petits copeaux
  • Faites-y tomber les étincelles produites par la percussion du silex et de la pierre sur les herbes sèches, les feuilles mortes ou sur le bois gras
  • Quand vos herbes commencent à fumer, soufflez délicatement dessus et déposez-les sur vos petits bois préparés au préalable.
  • Continuer à souffler jusqu’à obtenir une flamme. Laissez prendre durant 5 minutes avant d’ajouter du bois sec.

Vous pouvez aussi mettre du petit bois sur un allume-feu que vous pourrez allumer grâce à un briquet ou des allumettes.

5) La trousse de secours et Hygiène :

La trousse de secours :

Il est important tout d’abord d’avoir quelques notions sur les premiers soins de secours et particulièrement en situation de survie. Nous vous conseillons plus bas un livre spécialisé que vous pourrez glisser dans votre sac de survie.

Vous trouverez des trousses de secours prêtes à l’usage que vous pourrez acheter assez facilement. Elles prennent peu de place et contiennent les produits essentiels. Il faudra néanmoins bien vérifier leur contenu et ajouter quelques éléments en fonction de vos besoins. Sans oublier d’ajouter vos traitements en cours.

Voici le livre que nous vous conseillons d’emporter avec vous. Il sera d’une grande aide.

livre de survie
Les éléments importants pour la trousse de secours

Voici la liste des éléments importants à glisser dans votre trousse de secours ou à ajouter s’ils ne sont pas présents dans celle achetée dans le commerce :

  • Des compresses totalement stériles et sparadrap
  • Une pince à échardes ainsi qu’un aspire venin et un tire-tique 
  • Une aiguille et/ou des épingles de sûreté
  • Des pansements (plusieurs tailles)
  • Des bandages ou bandes de gaze
  • Du sérum physiologique 
  • De la pommade antiseptique et/ou citronnelle
  • Du désinfectant en sachet (ou bétadine) et/ou du gel hydro-alcoolique
  • Des gants à usage unique (pour ne pas infecter la plaie) et des masques
  • Des ciseaux 
  • Un thermomètre
  • Une ou deux couvertures de survie 
  • Une écharpe et foulard (qui pourra servir de garrot ou un gros élastique)
  • Des comprimés contre la diarrhée, les maux de tête, le mal des transports. Prévoyez des anti-inflammatoires et 2 boîtes d’antibiotiques à larges spectre si possible et des antihistaminiques (pour les réactions allergiques) ainsi que des sachets de sucre (crise d’hypoglycémie). Mettez tous ces médicaments dans un pochette ou trousse spéciale.

Pensez à inspecter votre corps régulièrement afin de vérifier que vous n’avez pas de tique ou autres piqures. Cela pourrait avoir des conséquences graves si vous n’intervenez pas rapidement.

Hygiène :

Il est capital d’apporter une attention particulière à l’hygiène de votre corps mais également à ce qui vous entoure. Prévoyez de bien vous laver les mains très régulièrement ainsi que les ongles. Vos ustensiles doivent aussi être nettoyés à chaque utilisation afin de limiter toute sorte de bactéries. Un soin particulier sera à prévoir pour vos pieds si vous marchez beaucoup.

Aérez vos pieds autant que possible, séchez-les si besoin. Se frotter la peau avec des herbes sèches, de la paille permet de la nettoyer. Comme pour l’entretien de vos vêtements, le soleil sera votre allié. Une exposition d’une heure permet un nettoyage à sec mais attention aux coups de soleil. Exposez-vous le matin tôt ou en fin de journée. Les cendres ou le sable peuvent remplacer le savon si besoin.

Privilégier le lavage de vos sous-vêtements, si pas de lessive, vous pouvez les secouer et les étendre au soleil 2 heures. Faites de même pour votre sac de couchage.

Les éléments importants en lien avec l’hygiène :
  • Gel désinfectant pour les mains
  • savon solide pour l’hygiène corporelle
  • le lavage de vos ustensiles et la lessive
  • plusieurs brosses à dents, dentifrice (existe sous forme de poudre ou de comprimés)
  • crème solaire
  • un tube d’Aloé vera pour l’hydratation, les brulures, coups de soleil et échauffements…
  • Rouleau de papier toilette, papier absorbant et sacs poubelle de 30L si possible.

6) Le couteau de survie : un indispensable

couteau de survie planté dans la terre

Les outils dans votre sac de survie sont essentiels, il faut être prêt à affronter n’importe quelle situation. Le couteau de survie vous servira dans de nombreux contextes (survie, camping, bivouac…) et lors de nombreuses circonstances en situation de survie.

Votre couteau pourra donc vous servir à : fendre votre bois et faire des copeaux pour votre feu, couper des branches, lianes, cordes pour votre abri, tailler le bois pour pêcher, créer des outils pour chasser, trancher la viande, découper vos vêtements, désherber, tailler et creuser, vous défendre…

Cependant, il ne faut pas choisir son couteau sans prendre en compte ces différents paramètres :

  • Attention à la taille du couteau, l’idéale est + de 25 cm
  • Il faut favoriser une lame en acier carbone, plus solide avec une meilleure qualité de coupe et plus facile à aiguiser.
  • Une lame fixe et dentelée est un bon choix pour privilégier la maniabilité et la polyvalence.
  • Avec un taux de chrome de 13% minimum pour éviter la corrosion
  • Faire le choix d’un manche en une matière qui résiste à l’humidité, qui est étanche.
  • En plus de ce couteaux là, vous devrez vous munir d’un couteau multifonction

7) Les vêtements pour la survie : 

Un homme équipé d'une tenue militaire surveille quelque chose à la jumelle

Vous devrez privilégier des matières qui sèchent vite pour vos vêtements et qui gardent la chaleur comme la laine ou des vêtements techniques ou le nylon. Pensez à superposer les couches de vêtements. Bien réfléchir en amont à une tenue idéale qui correspondra à toutes les saisons est la meilleure idée.

Les vêtements dont vous aurez besoin de mettre impérativement dans votre sac en cas de survie, d’évacuation ou de catastrophes sont : 

  • 2 paires de sous-vêtements 
  • 1 pull de préférence un pull thermique car vous aurez besoin de garder le plus possible votre chaleur corporelle
  • 1 manteau/veste imperméable ou coupe-vent, étanche et chaud
  • 1 tour de cou/écharpe (indiqué également dans la rubrique : trousse de secours)
  • 2 paires de chaussettes épaisses et chaudes 
  • 2 sous pulls type ski
  • 1 bonne paire de chaussure de marche montante, bien chaude et étanche.
  • 1 pantalon taille élastique confortable avec des poches qui se ferment de préférence. Couvrir vos jambes permettra de vous protéger contre l’humidité et la chaleur, les insectes et le soleil.
  • 1 pantalon imperméable pour éviter d’avoir froid 
  • 1 paire de gants en laine pas trop épaisse pour faciliter le mouvement
  • Bonnet ou casquette
  • 1 poncho en cas de pluie, il vous protègera ainsi que votre sac. Il pourra même vous servir d’abri et prend peu de place

8) Protection / Abri :

Une tente au pied d'un lac

Lorsqu’on parle de survie, le but premier n’est pas d’avoir du confort mais de survivre à une catastrophe ou un évènement inattendu !

Alors il faut d’abord penser à se protéger des intempéries… Choisissez bien le lieu avant de faire votre installation : pas trop proche d’une source d’eau car vous aurez le passage des animaux et vérifier le vent. Voici plusieurs possibilités pour réaliser de petits abris étanches à monter rapidement et facilement.

N°1 : Achetez 2 bâches imperméables et incassables ou Tarp : une bâche qui fera office de toit de votre abri de fortune et l’autre de sol pour vous isoler de l’humidité et rester au sec. Prévoyez de la corde ou paracorde

N°2 : Le « Poncho miliaire » double usage et peut très facilement se transformer en tente. Plus couteux car matériel professionnel.

N°3 : La couverture de survie peut également vous permettre de réaliser une tente, peu chère.

N°4 : Une tente de camping (Un matériel de camping pour pouvoir survivre en toute circonstance) Type décathlon ou militaire, peu couteux mais assez encombrant.

Il faudra prévoir un lieu pour vos déchets ainsi que vos toilettes. Prévoyez de creuser deux trous, assez éloignés de votre abri pour créer ces deux espaces. Ne jetez en terre que ce qui se détériore de façon naturelle.

Les éléments importants en lien avec l’abri de survie : bâches, couvertures de survie, cordes, serres câbles, fil de fer, sac de couchage…

Tous les accessoires un peu encombrants devront trouver leur place à l’extérieur de votre sac de survie, bien attachés à celui-ci.

9) Se défendre :

Lors d’une situation d’urgence ou d’évacuation, vous devez vous préparer à ce que les forces de l’ordre comme la police et les militaires soient peut-être dépassées. Et donc il faut vous protéger pour cela il est intéressant de savoir vous défendre.

Dans le passé, nous avons pu remarquer que l’homme à des débordements lorsqu’il s’agit de situations d’urgence extrême. Il y a souvent des vols, des pillages ainsi que des crimes voire des homicides. Si une situation telle que celle-là arrive vous devrez vous tenir prêt à vous défendre vous mais aussi votre famille. 

Ce serait un grand manque de précaution de votre part de ne pas prendre en compte ces conseils concernant l’autodéfense. Il faut aussi que vous sachiez que votre couteau de survie sera votre meilleur allié dans un moment difficile.

Retenez que votre but est de survivre et de protéger les vôtres un maximum !

10) Instructions et papiers importants :

Voici les papiers utiles à prendre avec vous et à copier sur une clé USB (plus légère et moins encombrante) ou un disque dur :

  • 1 copie de votre carte d’identité, passeport, permis de conduire, livret de famille et les originaux
  • 1 copie de votre carte vitale, mutuelle, assurances
  • 1 quittance de loyer ou justificatif de domicile (facture EDF, téléphone…) et/ou acte de propriété
  • RIB et numéros de comptes
  • Les doubles de clefs de votre domicile et de votre voiture
  • De l’argent liquide
  • Une liste avec les numéros de téléphone importants

Mettez tous ces documents dans une pochette plastique afin de les protéger contre l’humidité. Vous pouvez également laisser une copie de vos documents importants en lieu sûr, chez une personne de confiance afin d’avoir une troisième copie. Le prévoir pour tous les membres de votre famille si vous ne partez pas seul.

Lorsque vous êtes dans une situation d’urgence et que vous souhaitez vous signaler, vous devez appeler le 112, ce numéro est celui que vous devez connaître en priorité. Celui-ci peut être composé que vous ayez du crédit ou non. Vous indiquerez dans un premier temps votre position, l’adresse exacte ou un maximum d’éléments pour décrire l’endroit où vous vous trouvez. Ensuite, donnez votre ou vos noms et prénoms puis une brève description de la situation ou du blessé dans la cas échant. Restez en ligne tout en faisant les premiers soins à la victime si besoin. Le 112 pourra vous transférer vers les services de Police et d’urgence et intervenir.

11) Outils et Accessoires utiles à la survie :

Une femme vérifie la checklist de son sac de survie

Durant ces 72 heures, votre matériel va peut-être avoir le malheur de s’abîmer avec les intempéries. Mais il faut survivre malgré tout ! Et donc il faut que vous soyez capable de rafistoler, de réparer vos outils seul.

Voici une liste complémentaire de matériels utiles à votre survie :

Se former :

Il est important que vous vous entraîniez à manipuler et à utiliser votre matériel en amont d’une urgence… Monter une tente ou encore à manipuler votre équipement et vos outils hors de votre sac à dos et d’utiliser le kit de survie. Faire fonctionner votre réchaud et vérifier le bon fonctionnement de chaque matériel. Ça vous permettra d’être prêt lors d’une de ces situations.

Il faudrait aussi que vous pensiez à mettre votre sac à dos de secours à portée de main ou à proximité. Faire en sorte que ce sac de survie soit toujours accessible à n’importe quel moment du jour comme de la nuit. Un des meilleurs endroits serait de lui trouver une place proche de l’entrée de votre domicile.

Cependant, ce n’est pas parce qu’il est prêt qu’il faut faire l’erreur de le laisser à cet endroit sans y faire attention. Au contraire, il faudra régulièrement vérifier si celui-ci est complet et que la nourriture et les médicaments qui se trouvent à l’intérieur de leur pochette ne sont pas périmés.

Cette vérification prend peu de temps mais elle est vraiment importante pour s’assurer que le sac sera bel et bien complet au moment où vous en aurez besoin.

Conclusion :

Pour conclure, le sac à dos de survie, d’évacuation ou d’urgence est un sac à dos conçu pour vous aider à survivre en pleine nature, en cas de catastrophe, de situation inattendue ou encore d’un séjour en forêt comme la randonnée. Ce sac est fait pour contenir le nécessaire pour survivre durant 3 jours car il contient un équipement spécifique ainsi qu’un kit d’urgence.

Ces sacs à dos d’évacuations se vendent déjà prêts à l’emploi ou peuvent se composer soi-même. Il est important de faire une comparaison de tarifs et lire les avis des utilisateurs avant de faire votre choix.

Concernant les sacs et kit de survie achetés prêts, il faut vérifier précisément que vous possédiez bien tout le nécessaire. N’hésitez pas à faire une liste de votre matériel quand vous ferez l’inventaire et compléter si besoin. Veillez à bien vérifier le poids de votre sac et à l’ajuster en fonction. Les dates de péremption sont à contrôler impérativement.

Il faut bien penser à l’utilité de chaque accessoire et équipement que vous placerez à l’intérieur de ce sac à dos d’évacuation d’urgence car chaque gramme est précieux. Vos affaires doivent rester sèches, vous pouvez établir différentes pochettes en utilisant des poches hermétiques. Cela vous permettra de retrouver plus facilement ce que vous chercherez sans avoir à vider votre sac entièrement.

FAQ

Pourquoi avoir appelé ce sac : sac à dos de survie ?

Le sac à dos de survie a été appelé ainsi car il est conçu pour cette fonction : aider à la survie d’une personne en situation de guerre, de catastrophe, d’urgence vitale… Ce sac permet de survivre pendant 3 jours.

Il peut s’appeler également sac d’évacuation ou sac à dos d’urgence.

Un sac à dos de survie est-il vraiment utile ?

La réponse est OUI ! 

Parce qu’on ne sait pas de quoi est fait demain, vous pourriez devoir quitter d’urgence votre domicile, maison, appartement pour vous protéger et vous replier dans un autre lieu en cas de catastrophe naturelle, inondations, incendies, guerre… Un sac de survie peut également vous être utile si vous partez en expédition.

C’est pour toutes ces raisons que le sac de survie et les kits d’urgence ou encore les survival kits existent car mieux vaut prévenir que guérir dans ces situations.

Est-ce qu’un sac d’évacuation est cher ? 

Vous pouvez trouver une fourchette assez large de prix pour le sac de survie, sac à dos ou kit de survie en fonction de sa composition. Il faut donc prévoir un budget conséquent si vous souhaitez qu’il soit complet.

Cependant si vous souhaitez un sac de survie à moindre prix, faites un comparatif et composez-le au minimum. Apprenez des méthodes de survie afin de limiter le matériel et les outils ce qui minimisera vos dépenses.

Comment créer son propre sac de survie ?

Le premier critère sera son confort. Il fera partie de vous, de votre corps durant quelques jours. Il vous suivra nuit et jour et ne devra pas être une charge mais un point fort. Il devra ne pas dépasser de votre dos et prendre appui sur vos hanches. Grâce aux sangles, il sera maintenu et bien calé à votre dos et votre taille. Choisissez le format de votre sac en fonction de votre gabarit. Ne le prenez pas trop grand.

Le second critère important : le choix de la taille de votre sac. Certains préfèreront un sac assez grand pour y ranger un maximum d’accessoires en cas de besoin mais attention à ne pas trop le charger. Un sac trop lourd sera intransportable. Il est conseillé de bien réfléchir au choix de son équipement afin de prendre uniquement l’essentiel à sa survie. L’idéal est de choisir un sac de 40 litres et au maximum 50 litres pour survivre 72 heures ou plus. Au niveau du poids, il ne doit pas excéder 10 kg pour une femme et 16 kg pour un homme. De manière général et dans l’idéal, le poids de votre sac de survie doit correspondre à 10 % de votre poids et 20 % au maximum. Nous verrons plus tard que vous pourrez minimiser le poids de votre sac si vous vous entrainez à des méthodes de survie.

Pour finir, vous trouverez plus haut le détail des éléments nécessaires à glisser dans votre sac de survie pour qu’il soit bien complet si vous souhaitez le préparer vous-même. Cette liste vous permettra d’évaluer l’importance de chaque objet en fonction de vos besoins et de vos compétences à la survie.

Quels sont les différents kits présents dans un sac d’évacuation ?

Une trousse de secours, un kit de survie, de quoi vous hydrater, un kit de nourriture, des vêtements, de quoi allumer un feu et vous éclairer, vous protéger des intempéries et quelques outils légers et pratiques, utiles en cas de besoin.

Le contenu de mon sac de survie expire-t-il ?

Bien sûr, étant donné que votre sac contient de la nourriture , des médicaments et de l’eau, il est important de bien vérifier les dates avant de partir avec votre sac.

Quels sont les critères pour que le sac de survie soit confortable ?

Pour que votre sac de survie soit confortable, votre sac doit être renforcé au niveau des sangles et du dos. Le poids est également essentiel. Votre sac ne doit pas dépasser 10 % de votre poids pour qu’il soit gérable et Il doit être étanche afin de garder au sec tout ce qu’il transporte.

Quels aliments mettre dans ton sac de survie ?

Vous trouverez des rations de survie prêtes à l’emploi. Vous pourrez emporter également quelques boites de conserves contenant viande, féculents, sardines, maquereaux… De la viande séchée qui se conservera assez longtemps. Des fruits secs : abricots, pruneaux, figues, dates… Ainsi que les fruits à coque, riches en nutriments et vitamines, comme les amandes, cajou, noisettes, noix… Vous pouvez prévoir également des légumes secs dans des sacs bien hermétiques : riz, lentilles, haricots secs…

La nourriture déshydratée c’est quoi et pourquoi mettre ça dans notre sac à dos de survie ? 

La nourriture déshydratée est une technique qui permet d’allonger la longévité de la vie d’un aliment. Ce sont souvent des barres sucrées ou barres énergétiques avec une haute teneur en nutriments à consommer sans préparation particulière ou sous forme de bouillie si vous ajoutez de l’eau chaude. Il existe aussi des kits de nourriture lyophilisée ou déshydratée contenant féculents et viande.

Qu’est-ce qu’un kit de nourriture de survie ?

Un kit de nourriture de survie est un ensemble d’articles ou produits de nourriture qui sont rassemblés pour créer un kit de survie pour 72 heures. Ce kit peut varier selon les marques mais peut aussi être composé par vous-même.

Comment ranger votre sac ?

Lors d’une situation d’urgence ou d’évacuation, il ne faut pas perdre de temps à chercher ce qu’il vous faut. Il faut donc impérativement ordonner votre sac, de manière presque militaire et pour que les choses les plus importantes se retrouvent le plus vite possible et ce sans trop d’efforts de recherche. Les éléments les plus importants seront rangés en dernier donc visibles dès l’ouverture du sac. Prévoyez des poches ou pochettes hermétiques pour ranger de façon indépendante et par thème votre matériel.

Les choses primordiales pour la survie ?

Lors d’une situation d’urgence soudaine, il se peut que vous n’ayez pas de sac de survie ni de kit à disposition, c’est à ce moment-là qu’il faut prendre les choses en mains. 

Essayez tout d’abord de prendre tout votre matériel le plus important avec vous comme vous le pouvez. 

Munissez-vous d’un pantalon et d’une veste avec beaucoup de poches pour avoir plus de facilitée pour y mettre le matériel et de bonnes chaussures. Les articles que je vais vous présenter ci-dessous sont à mes yeux les plus importants dans cette situation :

  • Une bouteille d’eau ou gourde avec filtre à accrocher à votre ceinture ou votre sac à dos.
  • De la nourriture : boites de conserve, sardines, thon, barres énergétiques, fruits secs, riz, semoule… tout ce que vous pouvez trouver de nourrissant et de léger.
  • Une torche ou une lampe de poche, briquet, allumettes, allume-feu
  • Un couteau de survie ou petite machette
  • Une boussole et une carte
  • Une couverture de survie, des poches hermétiques
  • Votre trousse de secours avec vos traitements en cours